Assemblée Générale Extraordinaire des Carabins de Bordeaux

AFFICHE ASSEMBLEE petit

Bonjour à tous, une Assemblée Générale Extraordinaire des Carabins de Bordeaux se tiendra le 5 février à 19 heures.
Voici un petit topo sur les sujets abordés, et sachez que nous vous attendons nombreux afin que vous puissiez exposer votre point de vue. Bonne lecture !

ECNi : Comme vous le savez est prévue pour 2016 une grande réforme des ECN, ces-dernières jugées à l’heure actuelle trop peu discriminantes et trop éloignées de la pratique réelle, les étudiants devant résoudre des cas cliniques en répondant principalement par des mots clés.

Afin de pallier ces différents problèmes les professeurs de médecine avec le concours des étudiants via l’ANEMF (Association Nationale des Etudiants en Médecine de France) ont décidé de la mise en place d’ECN informatisées. Ces ECNi se dérouleraient sur tablette type iPad avec la possibilité d’y inclure des vidéos, sons, images rapprochant l’examen de la pratique clinique. De plus les cas cliniques seraient progressifs avec l’apparition d’une question après résolution de la précédente collant d’autant plus à une démarche réelle, des QCMs et des questions libres seraient ajoutés aux cas cliniques pour tester les connaissances plus générales des étudiants et non plus des connaissances sur des cas cliniques ultra-spécifiques décidés par quelques PU/PH.

Une ECN plus discriminante et plus proche de la pratique clinique réelle, classant réellement l’étudiant selon ses compétences évitant ainsi l’énorme nombre d’étudiant à égalité, voilà le projet des professeurs et des étudiants pour réformer un concours d’une importance capitale dans la vie d’un étudiant en médecine.

Seulement voilà, alors que tous les organismes s’occupant de la mise en place de ces ECN pour 2016 s’accordent à dire que le projet est réalisable, notre ministère de co-tutelle, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche qui avaient pourtant annoncé, en la personne de Marisol Touraine, Ministre de la santé, la tenue des ECNi en 2016 lors du colloque de printemps de l’ANEMF en mars dernier, tarde à publier l’arrêté officialisant la tenue de ces ECNi pour 2016 pour des raisons demeurant obscures.

L’association des étudiants en médecine de Bordeaux, les Carabins de Bordeaux, doit donc recueillir l’avis des étudiants et surtout des étudiants en DFASM 1 (ex-DCEM2) qui se préparent d’ores et déjà à ce type d’ECN sur la conduite à tenir et les formes de mobilisation possibles pour éviter ce report !

Numerus Clausus : Le Numerus Clausus est le nombre d’étudiant autorisés à passer en deuxième année de médecine, ce nombre est décidé plus ou moins arbitrairement par les ministères de l’enseignement supérieur, et des affaires sociales et de la santé. Il est basé sur une estimation du besoin du nombre de médecin en France, il est ensuite régionalisé.

Au départ instauré à cause d’un trop grand nombre de médecins, il n’a cessé de croitre jusqu’à ces 10 dernières années pour se stabiliser vers 8 000.

Il est aujourd’hui grandement remis en cause par les Doyens, les Présidents d’Université et par le Conseil de l’Ordre. L’ANEMF a également souligné le fait qu’il ne remplissait plus son rôle en matière de démographie médicale, en effet il est fortement contourné par des médecins étudiants à l’étranger, et de plus il ne prédispose pas de l’installation de l’étudiant (augmenter le NC à Besançon n’augmentera pas le nombre de médecins s’installant dans la région par exemple).
De plus les effets du NC ne mettront que 10 ans à voir le jour du fait de la longueur de nos études, et aujourd’hui personne ne peut prédire sans se tromper de l’état de la médecine française dans 10ans

Cependant l’existence du NC permet de limiter l’entrée dans les études médicales et donc d’avoir des effectifs réduits plus propices à une meilleure formation, même si dans le cas de Bordeaux le nombre d’étudiants reste trop élevé, il assure également au futur praticien un emploi et des conditions de vie confortables du fait d’un compétition inter-médicale très réduite.

Que souhaitons-nous donc pour l’entrée dans nos études ?

Souhaitons nous une augmentation du NC qui augmenterait le nombre de médecin et augmenterait les dotations par l’Etat des facultés de médecines, mais qui pourraient poser des problèmes de capacité d’accueil et donc de formation, sans résoudre les problèmes de démographie médicale ?

Souhaitons nous une diminution du NC qui permettrait probablement une meilleure formation des étudiants, mais diminuerait le nombre de médecins donc augmenterait la pression politique sur les médecins en exercice ?

Ou souhaitons nous une suppression du NC, laissant aux Universités le choix du nombre d’étudiants qu’elles souhaitent accueillir en fonction de leur capacité d’accueil ?

Pour venir débattre sur ces sujets et contribuer à la position des étudiants en médecine de Bordeaux venez nombreux à l’AGE du 5/02 !!!


Warning: Unknown: 1 result set(s) not freed. Use mysql_free_result to free result sets which were requested using mysql_query() in Unknown on line 0